1- Que peuvent faire les thérapies manuelles et énergétiques pour les animaux?

L’objectif de cet article est de tenter de faire un point sur des questions qui reviennent souvent sur le thème: soigner l’animal par l’ostéopathie et l’énergétique. En général, il s’agit de demandes sur les techniques à utiliser selon les problèmes. A vrai dire, il est difficile de faire une réponse toute faite sans connaître l’animal, son mode de vie… Au delà des techniques manuelles et énergétiques, utilisons notre bon sens pour trouver des solutions et des réponses adaptées aux problèmes de l’animal.

La bonne nouvelle, c’est qu’à partir de certains constats, parfois il suffit simplement de changer certaines données pour qu’un nouvel équilibre plus confortable se mette en place.

Comment faire ? observer et connaître les besoins essentiels liés à l’espèce animal pour lui offrir un mode de vie qui respecte ses besoins physiologiques. Avec cette base, beaucoup de problèmes simples à éliminer peuvent être solutionnés. Retrouvons les principes de la médecine chinoise qui s’est construite sur l’observation des lois de la nature.

Rappelons nous, c’est du vivant, alors ce n’est pas comme changer une chambre à air. Si un vétérinaire peut donner un médicament qui traite ou “efface” un symptôme gênant… La médecine classique et les thérapies complémentaires (dites à tort alternatives) n’ont pas les mêmes principes philosophiques ni la même conception de l’être vivant. En revanche, elles peuvent tout à fait se compléter…

Pour les approches manuelles globales et holistiques, tout est question d’équilibre, l’animal est un système organisé. Si je bouge un pion, cela se répercute sur l’ensemble de l’être. La différence par rapport à un médicament chimique, c’est que l’on utilise seulement le potentiel vital de l’animal ou de l’humain d’ailleurs. On n’ajoute aucune substance à effets secondaires parfois détonant 😉 Pour aller plus loin sur cette compréhension de la conception du vivant, vous pouvez lire cet article.

L’avantage c’est que les risques sont souvent moindres et les conséquences sont moins lourdes en cas “d’erreur” ou d’action inadaptée. Je parle bien sûr dans le cas de techniques dites douces.

Les réactions de l’animal sont ainsi fonction de son potentiel, sa forme, son système immunitaire, bref sa capacité à s’équilibrer, à s’adapter… Tout thérapeute de pratique complémentaire a cette loi bien en tête.

Concernant la pharmacopée, l’approche dite naturelle (phyto, aroma, etc…) n’utilise pas de molécules de synthèse. Néanmoins, attention, certaines plantes, huiles essentielles, bien que naturelles peuvent être très puissantes. Mieux vaut donc demander l’avis d’un professionnel avant de les utiliser.

Voilà, j’ai “planté” rapidement le décor des possibilités qu’offrent les thérapies manuelles pour soulager les animaux. Je vous propose de répondre à une liste de questions fréquentes que vous pouvez voir ci-dessous dans une vidéo 🙂

L’idée est de vous aider à comprendre comment analyser les problèmes avec des approches globales. Il est bien évident que chaque sujet ou presque pourrait à lui seul faire un développement complet. Des occasions pour d’autres articles 🙂

FAQ sur les animaux

Voici la liste des questions auxquelles je réponds (dans l’ordre) dans la vidéo.

  • Cheval ferré ou pieds nus ? les conséquences énergétiques et articulaires ?
  • Quels exercices faire en fonction de la morphologie du cheval ?
  • Mon cheval est tendu, contracté.
  • Comment diminuer l’impact du cavalier sur le dos du cheval ?
  • Ma jument est ovarienne.
  • Mon chien a pigné, s’est-il déplacé quelque chose ?
  • Entretien du chien sportif: étirement, échauffement et récupération (agility et autres disciplines).
  • Mon cheval, mon chien a de l’arthrose.
  • Mon chien, mon cheval a des soucis digestifs.
  • Comment soulager les animaux sportifs ?
  • Les boiteries de dos… Mon animal a mal au dos (toutes espèces).
  • Comment éviter la bagarre entre mes chats ?
  • Comment gérer mon cheval, chien, etc qui vieillit.
  • Comment avoir un chien ou un cheval concentré au travail ?
  • Comment transposer les exercices du cheval au chien et vice versa.
  • A partir de quel âge peut-on masser les chiots et les poulains.
  • L’influence du “gardien” (maître, propriétaire, cavalier) sur l’animal.
  • Comment soulager une femelle pendant une mise bas ?
  • Mon animal fait tel ou tel chose. Cela signifie-t-il qu’il a mal ?
  • Mon animal est stressé, il bouge tout le temps.
  • Que faire pour le léchage de pattes, les troubles de la peau, les otites ?

FAQ sur les thérapies manuelles et énergétiques: savoir faire et savoir être

Voici la liste des questions auxquelles je réponds (dans l’ordre) dans la vidéo.

  • Comment savoir ce que les animaux perçoivent lorsqu’on les masse, etc… ?
  • Les conséquences d’une contractures musculaire, comment les réduire, les guérir ou faire avec ?
  • Comment débloquer le dos, enlever les noeuds et décoincer les nerfs ?
  • Conseils pour développer le toucher, comprendre ce que les mains palpent, des exercices pour travailler avec les énergies et comprendre les messages du ressenti et des animaux.
  • Comment s’y retrouver dans les compléments alimentaires ?
  • Les soins pour les pathologies de ligaments croisés, entorses… ?
  • Massage avec huiles essentielles.
  • J’ai l’appréhension de certains animaux.
  • Comment optimiser l’alimentation, les lieux de vie, l’environnement ?
  • Quels traitements pour des pathologies difficiles à éradiquer (sarcoïdes) ?
  • J’ai peur de faire plus de mal que de bien avec le shiatsu ou d’autres approches.
  • Se former en cranio-sacré, énergie et toucher.
  • les livres c’est bien pour apprendre mais c’est complexe de faire tout seul ?Je regrette de ne pas avoir fait ostéo ou kiné. Comment faire maintenant ?
  • Comment être efficace dans ma pratique de toucher ? La recherche de résultats en rapport avec les actions mises en place en cas de problème.
  • J’ai appris des techniques mais il me manque le principal: le ressenti…
  • Les méthodes de centrages pour pratiquer les soins.
  • Quelles techniques peut-on utiliser et pour quoi faire ?

 

Pour ceux qui découvriraient Soins Et Toucher et pour faire un petit rappel 😉 je vous propose un petit résumé des approches et techniques que vous pouvez trouver en parcourant les différents articles.Cela devrait permettre de compléter mes propos des deux vidéos.

 

2- Les exercices de “gymnastique-massage” pour soi et les animaux

Chacun ses “petites faiblesses”. C’est pourquoi certaines postures du quotidien et certaines activités peuvent entraîner des blocages et des douleurs musculaires et articulaires. C’est vrai autant pour l’homme que l’animal. Les identifier permet plus facilement d’y remédier.

Lorsque l’on travaille avec les animaux, ils détectent et ressentent nos tensions physiques et psychiques et nous ramènent vers elles un peu comme s’ils les pointaient. Face à l’animal, on ne peut pas tricher. C’est une des clés pour que le dialogue et la connexion se mettent en place.

Pour l’animal, on peut utiliser des exercices en main, des étirements et des techniques de massages notamment sur les tensions fréquentes.
Pour soi, on peut pratiquer des exercices d’auto-ajustement et d’assouplissement pour gérer ses “faiblesses” physique au mieux et bien sûr se faire masser… La gymnastique douce, le tai chi, l’auto-shiatsu et bien d’autres approches sont également des réponses précieuses…

3- Les techniques manuelles structurelles

Elles agissent directement sur la matière pour rétablir la fonction et/ou la mobilité des structures concernées (os, ligaments, muscles, fascias, organes et viscères).

Nous sommes ici dans le langage courant dans la famille des “os, vertèbres et nerfs déplacés”. Je précise que c’est un abus de langage car un déplacement nécessite souvent une intervention chirurgicale ! Pour faire simple, il s’agit la plupart du temps et heureusement de blocages qui gênent, voire empêchent les mouvements physiologiques des articulations, viscères, tissus, etc…

Elles regroupent différentes techniques de manipulation, d’étirement, de réflexe musculaire et du système nerveux. Pour les pratiquer, il faut bien connaître l’anatomie et la physiologie. Cela demande des années d’études tant théorique que pratique.

Hormis quelques étirements, je ne m’attarderais pas sur ces approches tant pour la sécurité de l’homme que de l’animal 😉 Il peut être risqué de mimer et de reproduire des gestes que l’on ne comprend pas. Ces manipulations demandent plusieurs années d’apprentissage pour être maîtrisées. Elles sont à l’origine celles des rebouteux. Aujourd’hui, on les retrouve essentiellement chez les ostéopathes et certains praticiens manuels qui en sont aujourd’hui les héritiers directs.

On les utilise dans différentes situations: difficultés à faire certains mouvements, blocages vertébraux, pour améliorer les performances sportives, après un traumatisme (chute, entorse, etc…).

Il ne faut pas les utiliser ou avec précaution sur des lésions irréversibles temporaires ou chroniques (fracture, rupture ligamentaire, déformations importantes) qui relèvent généralement de la chirurgie. De même, dans des cas d’infections, fièvre, maladie ou simplement quand l’état de l’animal n’est pas fameux, on va éviter de solliciter son système immunitaire s’il n’a pas suffisamment d’énergie pour s’auto-guérir ou s’auto-réguler.

Un praticien compétent sait lorsque son intervention n’est pas la plus adaptée et référer à un vétérinaire.

4-Les techniques manuelles informatives ou énergétiques

On retrouve ici plusieurs types d’approches où la main est éduquée à percevoir des mouvements vitaux subtils.

  • Une écoute globale du corps et de ses différents niveaux (corps subtils, chakras, méridiens, énergie…).
  • Une écoute des tensions et du mouvement des tissus.
  • Dans le même ordre d’idée que ci-dessus, une écoute du mouvement respiratoire primaire avec ce que l’on nomme le cranio-sacré notamment (MRP, OVA). Il existe en effet plusieurs mots pour parler de choses proches, voire identiques…

Ces différentes techniques d’écoute et de mobilisation du corps et de l’énergie se retrouvent dans différentes approches: ostéopathie tissulaire/crânio sacré/fluidique/biodynamique/énergétique, le shiatsu, la réflexologie, le magnétisme, le reiki, le toucher quantique, etc… On trouve beaucoup de mots de différentes méthodes qui ont des principes et des modes opératoires communs. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver !

L’objectif de ces pratiques est de permettre à l’animal de s’auto-réguler et d’utiliser sa force vitale pour s’harmoniser et trouver un équilibre plus adapté.
L’action de ces techniques agit plus spécifiquement sur l’information, l’énergie qui circule, ainsi que sur les différents rythmes et flux inhérents à la vie des structures corporelles. Elles peuvent parfois donner des informations et des réponses immédiates au niveau corporel et émotionnel.

En règle général, si le praticien est à l’écoute de l’animal et sait observer ses réactions, les contre indications sont rares, il faut faire preuve de bon sens et ne pas insister en cas de douleur ou de réactions fortes.

L’intérêt de ces techniques est qu’elles peuvent contribuer à soulager sans effets secondaires et être complémentaires de traitements médicaux. On peut ainsi offrir du confort à l’animal s’il est réceptif à ces approches.

5- De l’énergétique à la communication animale, au travail à distance

Le travail à distance s’intègre dans une même logique que certaines techniques informatives et énergétiques… A distance, cela peut être avec une photo ou une représentation de l’animal. La pratique de ces approches demande au praticien d’effectuer un travail personnel sur soi pour travailler sa présence et savoir être à l’écoute de ses ressentis et de son intuition.

Les progrès en neurosciences et en psychologie permettent de constater des résultats frappants dans le domaine des pratiques “énergétiques et intentionnelles”. Sauf que le modèle scientifique actuel ne peut pas valider ces résultats du fait de l’absence de leur stricte reproductibilité. Il n’existe pas de théorie susceptible d’expliquer de façon causale les résultats attendus.

De plus en plus nombreux, les scientifiques, ont conscience des limites du modèle analytique et matérialiste de la science dominante qui ne peut encore intégrer toute la complexité des systèmes vivants (la systémique).

Albert Einstein le soulignait déjà: “C’est une erreur de croire que nous élaborons des théories sur la base des observations. C’est plutôt la théorie qui détermine ce que l’on peut observer.”….
L’alliance des approches “rationnelle” et “intuitive” permet de s’adresser de manière globale et plus complète aux problématiques des individus et cela fonctionne. D’ailleurs du point de vue de la physique moderne, la matière et l’énergie sont intrinsèquement liées…

L’idée maîtresse est de garder une attitude d’ouverture sans évacuer l’esprit d’analyse, et d’admettre qu’on ne peut tout expliquer. Notre réalité ne se réduit pas aux phénomènes visibles, elle est aussi constituée de phénomènes invisibles tout autant essentiels. Sur un autre plan, rappelons-nous la célèbre formule de Saint Exupéry: « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »…

L’utilisation de ces techniques est “sans limite” par rapport aux types de situations où on peut les appliquer. Il n’y a pas de danger pour celui qui reçoit. Au pire, cela ne fonctionne pas. De plus, elles peuvent tout à fait être utilisées en complément des traitements classiques dans une optique de confort et de mieux être. En optimisant l’énergie vitale, on contribue à potentialiser les effets des traitements médicaux et les capacités d’auto-guérison. Il est maintenant reconnu de tous que le moral est capital pour guérir 🙂

L’idée est donc d’observer comment réagit l’animal. A partir de là, il suffit de voir s’il est réceptif et de décider si ça vaut le coup de continuer ou non…

 

L’objet de Soins Et Toucher est de faire découvrir et partager différents chemins à travers les différents touchers…

Que les approches thérapeutiques utilisant le toucher soient issues d’un univers cartésien basé sur la matière (“l’homme machine”) ou plus proche des conceptions de la physique quantique basée sur les liens entre matière, énergie et information, chacune à sa place.

Les découvertes de la physique moderne sur la création des réalités sont extraordinaires. Ce que nous observons et percevons crée notre réalité par le biais de nos pensées, nos émotions et nos croyances… Ainsi se crée de l’information et de l’énergie qui nous “influencent” dans nos perceptions. En intégrant ce postulat dans le toucher, on peut imaginer que cela permet “d’éveiller” celui qui pratique et de soulager celui qui en bénéficie par les ondes d’informations qu’il reçoit 😉

Pour illustrer simplement cela je pense aux histoires que je vis dans ma pratique avec les chevaux. Souvent, les chevaux de sport ou de course sont vendus et changent de lieu de vie et de propriétaires. J’ai constaté systématiquement que tous ces chevaux avaient changé en déménageant et en rencontrant d’autres personnes. Evidemment, en mieux ou en moins bien tant au niveau de leur forme, que de leur présence mais aussi de leurs problèmes physiques. Etonnant non ? je vous assure que c’est vérifiable à 100% 😉

Bon j’arrête là, j’ai tendance à m’emballer un peu sur ce chemin.

Prenez simplement le temps d’y penser et de l’intégrer, vous verrez des changements se produire tant dans vos pratiques de soins avec les animaux que dans vos relations avec eux quelles qu’elles soient.

Pour cela, restons simplement présent, ouvert, confiant dans l’animal et à l’écoute…

Recherches utilisées pour trouver cette articletechniques osteopathie animal energie
137 Partages
Partagez136
Partagez
Tweetez
+11