1- L’énergie selon les civilisations orientales ?

Parmi les différents types de soins naturels et manuels, il existe des thérapies ou soins énergétiques. L’énergétique regroupe plusieurs conceptions selon les civilisations (asiatiques, indienne…) et des techniques différentes (imposition des mains, utilisation d’appareil, conception énergétique des êtres vivants, etc…). Par exemple, la communication animale et le shiatsu dont je vous ai déjà parlés font partie des soins énergétiques.

Aujourd’hui, je vous propose d’évoquer les principes qui permettent d’envisager une pratique des soins énergétiques pour animaux. Autant savoir de quoi on parle, tellement de choses sont dites sur ce sujet… Faisons le tri !

Ces approches nous intéressent tant dans ce qu’elles peuvent apporter au niveau de la compréhension et de la communication avec l’être, ici l’animal que dans leur dimension manuelle, de toucher. D’un point de vue philosophique, les approches énergétiques sont à rapprocher d’une “ostéopathie énergétique ou vitaliste”…

Voici quelques bases simples pour appréhender les contours de l’énergétique, et ainsi la pratiquer avec un minimum de cadre ! Car ça peut partir très loin 😉

Tout d’abord, si nous voulons faire de l’énergétique, penchons nous sur ce que l’on peut appeler lanimal énergétique. 

Commençons par essayer de définir l’Energie, une notion plutôt complexe. Le concept d’énergie est un des fondement de la philosophie asiatique, c’est également la base de la médecine traditionnelle chinoise. Appelé Qi pour les chinois, Ki pour les japonais (“Tchi”), Prâna pour les indiens, il est à l’origine de toutes les manifestations qu’elles soient minérales, végétales ou animales.

Le Qi est ainsi présent dans toutes les manifestations de la nature: matière, espace, mouvement (cycle, rythme, temps). Par extension, d’un point de vue spirituel, puisque tout est constitué de ce souffle, tout est relié par ce courant de vie, cette force, cette énergie vitale, chacun porte en lui une parcelle de l’univers.

Ainsi, le terme énergie est utilisé pour expliquer ce qu’est le “Tchi”, mais si l’on considère l’idéogramme du Qi, le terme “souffle” est plus représentatif de ce que l’on cherche à cerner.

Cet idéogramme est composé de deux parties:

D’une part, des vapeurs qui montent de la terre et forment des nuages. Nous sommes dans une dimension éthérée, subtile !       ideogramme-qi-2

 

 

 

D’autre part, un épi de céréale. Là, c’est une chose matérielle, manifestée (cf la partie ajoutée sur le second idéogramme représentant l’épi).

ideogramme-qi-1

 

 

La traduction de “Tchi” est: la notion de vapeur qui se dégagent des grains de riz cuits et chauds. 

Cette image nous fait montre que toutes les transformations tant macroscopiques que microscopiques s’établissent sur un même modèle. Le riz est matériel par rapport à la vapeur. En fait, ce sont les deux faces d’une même réalité: la mutation énergétique de la matière.

 

Au final, il est bien difficile de définir le concept d’énergie. Il est en fait beaucoup plus simple d’évoquer ce qui la caractérise au travers d’analogies comme le fait la tradition asiatique. Au terme “d’énergie”, retenons le terme “souffle de vie” présent, dans toutes manifestations de la vie pour se représenter cette notion à la fois palpable et abstraite !

 

2- l’énergie du point de vue de la physique et des civilisations occidentales 

Partons des trois mots principaux et indissociables: Matière – Energie – Information

 

A- La matière

La physique quantique a montré que la matière est un concentré d’énergie. Pour résumé, sans rentrer dans des détails complexes voici, ce qu’il faut retenir et comment cela se met en place:

Particules ⇒ Atomes ⇒ Molécules ⇒ Protéines ⇒ Cellules ⇒ Organismes vivants (végétaux, homme, animal)

On note la dualité onde-énergie / corpuscule-matière avec une notion de cycle: l’énergie se transforme en matière, puis la matière se transforme en énergie. Par exemple: Eau ⇒ Vapeur ⇒ Eau. Deux éléments en constituent un seul.

Un organisme vivant, est donc à la fois matière et énergie. Il est ainsi de nature énergétique avant même d’être biologique et chimique. Cet ordre de construction des êtres vivants nous permet de comprendre simplement que des soins énergétiques pourront avoir une action sur sa biologie et sa chimie d’homme ou d’animal. C’est à dire à la fois sur son corps physique et son esprit puisque tout est imbriqué 😉

 

B- L’énergie

Pour rappel, nous avons vu ci-dessus qu’elle était difficile à définir. Elle se caractérise plus facilement par ce qu’elle est: le Qi, la force, la vitalité, le souffle de vie…

Pour le physicien, elle est vibration ou ondes. On peut la représenter par une sinusoïde, comme le caillou que l’on jette à l’eau et qui produit des ronds.

la-vague-quantique-philippe-william-sinclair

Dans ce cas, les caractéristiques de l’onde vont être de deux ordres selon la taille du caillou et la force du jet:

– Son amplitude: la hauteur des ronds dans l’eau.

– sa fréquence: le nombre de ronds.

 

Pour mieux cerner l’énergie et comprendre comment elle peut agir dans le cadre des soins, il faut tenir compte de deux phénomènes essentiels:

  • Deux ondes de fréquences différentes peuvent rester au même endroit sans se perturber. Il s’agit par exemple des différents types d’énergies d’une personne (corps subtils). Il peut se trouver également que deux ou plusieurs personnes en présence se sentent mal à l’aise ensemble. Dans ce cas, c’est qu’il y a des ondes qui s’accordent mal !
  • Les ondes de même fréquence s’attirent. C’est la résonance ou la loi d’attraction. Pour la mettre en évidence, placez deux horloges mécaniques et désynchronisées sur un même mur. Au bout de quelques temps vous verrez que leur tic tac va s’harmoniser. Pour les êtres vivants cela se vérifient également. Par exemple, lorsqu’un groupe de femme vit ensemble, les cycles féminins, se synchronisent. Mais ce phénomène va plus loin ! Les pensées conscientes et inconscientes sont de nature énergétique. Cela signifie qu’elles vont provoquer des situations de même niveau qu’elles. Lors de soins énergétiques ou pas d’ailleurs, les pensées du thérapeute et du patient vont “bénéficier” de cette loi de la résonance à différents niveaux.

Cela nous amène directement au point suivant…

 

C- L’information

Comme nous l’avons vu, l’énergie et la matière sont deux aspect d’un même élément qui peuvent se transformer réciproquement l’un en l’autre… Néanmoins, pour que ces transformations se produisent il doit y avoir la mise en jeu d’une information. C’est elle qui permet à l’énergie de se condenser pour créer de la matière et inversement, c’est elle qui stimule la libération de l’énergie contenue dans une particule.

Ainsi l’information ordonne et organise le couple énergie-matière.

Par exemple, nous savons maintenant que la pensée est capable d’agir sur:

  • La matière: les travaux d’Emoto ont montré qu’en fonction de la pensée envoyée à un verre d’eau (pensée de haine, d’amour…), la cristallisation de l’eau va être différente.
  • Le corps: il existe beaucoup de techniques (visualisation, hypnose, etc…) qui mettent ces phénomènes en évidence. Par exemple, une expérience a été effectué sur des personnes devant être opéré du genou. Un groupe a été opéré alors que l’autre a seulement subi une anesthésie sans que l’opération ait eu lieu. Les personnes de ce groupes étaient persuadées d’avoir été opérées ! Les résultats ont montré que les améliorations physiques des personnes ont été comparables dans ces deux groupes !
  • Les autres: la pensée, la bonne humeur, la dépression, etc se transmet à l’entourage. Il peut en être de même à propos de l’état d’esprit, l’intention du thérapeute lors de sa pratique.

 

3- Vers une pratique de soins énergétiques pour l’homme et l’animal

Une fois que la notion d’énergie et ses relations avec la matière et l’information sont mieux cernées, nous pouvons envisager plus facilement comment la notion de soins énergétiques peut s’appliquer à l’homme et de facto à l’animal…

Avec des pensées qui véhiculent de l’information créant des vibrations, des ondes, de l’énergie, on comprend l’importance que peut avoir l’attitude et les pensées de l’entourage et également des praticiens sur le patient…

L’animal comme l’homme est de nature énergétique, il est donc réceptif aux champs électro-magnétiques et c’est logique puisqu’il est constitué:

  • de nerfs, de cellules, de muscles… L’influx nerveux fonctionne sur un mode électrique.
  • de cellules qui présentent des charges électriques.
  • de matière, qui est énergie.

Puisque le corps physique est énergie et que les pensées véhiculent des informations énergétiques que le corps absorbe… On peut se dire que toute approche, toute connexion à un animal, les mains au contact, en étant centrée, avec des intentions apaisées et positives, des pensées bienveillantes permettent par l’effet de la résonance de favoriser un état de mieux être, des possibilités de rééquilibrage… Cela est juste simple et bienfaisant, sans effet secondaire alors il serait vraiment dommage de s’en priver !

Voyons au travers d’un exemple simple comment un problème de nature énergétique peut influencer la santé d’un animal. Imaginons un cheval qui subit la colère de son cavalier, on est dans le conflit psychologique… Avec la loi de la résonance des fréquences de nature identique s’attirent. Supposons maintenant que cette émotion de colère vibre sur la même fréquence qu’un des organes du cheval, son foie par exemple. Si le choc émotionnel est important, cette fréquence vibratoire et son information de colère va se fixer sur l’organe foie.

C’est à partir de là qu’un blocage de la circulation énergétique peut s’installer, et de là, l’installation de troubles fonctionnels, voire de dérèglements plus graves si ce blocage perdure dans le temps.

(Evidemment, cela ne signifie pas qu’à chaque fois qu’un cavalier est en colère à cheval, son foie risque d’être malade, heureusement ! Chaque situation et chaque être vivant homme ou animal étant différent, il n’y a pas de recette établie).

Les approches telles que la médecine chinoise prennent en compte ces types de dysfonctionnements et vont pouvoir par diverses techniques (massage, gymnastique, diététique, acupuncture, etc…) permettre de traiter ces déséquilibres de l’énergie et de repartir sur des vibrations plus favorables 😉

Pour mettre en évidence l’importance que peut avoir l’intention sur la santé de chacun de nous ainsi que celle des praticiens dans les soins, j’ai envie de citer le Dr Dean Ornish un médecin nutritionniste mondialement connu pour avoir créé un régime de prévention du diabète, des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Il parle du “médicament oublié”. “La médecine d’aujourd’hui aborde le corps de façon mécanique… Elle le regarde au travers de gènes, de germes, de microbes, de molécules. Ses traitements sont à base de médicaments ou de chirurgie… La cause la plus importante des maladies, c’est la solitude et l’isolement… L’amour, c’est-à-dire notre capacité à nous connecter aux autres est au contraire à la source de ce qui fait du bien et mène à la guérison”.

Plusieurs études ont montré l’importance du soutien de l’autre pour favoriser la guérison. Pourtant les médecins ne parlent pas encore de ce médicament si naturel, c’est dommage !

Attention, mon objectif n’est pas de dénigrer la médecine classique. L’idée est seulement de lui apporter une dimension plus humaine en la complétant par des soins énergétiques. Le mariage des deux approches profiterait au bien être et à la santé de tous, bipèdes et quadrupèdes bien sûr ! 🙂 Pour cela, chacun à notre niveau, on peut apprendre à rester centré et aligné, notre entourage et nous même ne pourront qu’en profiter !!!

 

Pour aller plus loin dans votre pratique du toucher:

Cliquez ici pour télécharger “comment trouver son point de résonance ?” 

 

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cette articleapprendre le shiatsu pour animaux, thérapeute soins énergétique animaux
48 Partages
Partagez48
Partagez
Tweetez
+1