A la suite de l’article précédent 7 exercices pour ressentir avec ses mains, où je vous ai notamment parlé d’utiliser un ballon pour s’entraîner, je me suis dit que quelques détails supplémentaires vous serez bien utiles pour affiner vos perceptions et par la suite votre toucher.

Pour cela, asseyez-vous d’abord confortablement avec un ballon de baudruche entre les mains et prenez le temps de vous détendre et fermez les yeux avec une respiration tranquille. Il s’agit de s’exercer à écouter le mouvement des tissus, percevoir leurs différentes directions ou leurs mouvements préférentiels de motilité. Surtout restez décontracté dans votre corps avec un toucher léger. Si vous serrez trop fort, vous ne sentirez rien.

Voici donc le programme:

1- Tout d’abord, une fois installé, commencez sans chercher quoi que ce soit. Puis, petit à petit, vous allez commencer à percevoir dans le ballon, vos propres mouvements tissulaires. Si vous ne sentez rien, ne vous découragez pas, continuer sans rien attendre et / ou passer aux exercices suivants. Chacun évolue à son rythme…

2- Remerciez votre corps en projetant votre attention sur vos mains par exemple, et soyez attentif aux répercussions que cela engendre dans votre ressenti des mouvements du ballon. Vous allez mettre ainsi en évidence votre notion de conscience du vivant.

3- Modifiez le niveau d’attention que vous avez accordé à cet exercice et notez les incidences que cela impliquent sur les mouvements que vous percevez par votre ballon. Ici, la notion d’attention est mise en évidence.

4- Amplifier son ancrage pour noter les répercussions que cela engendre sur les mouvements perçus dans le ballon. Il y a plusieurs techniques pour travailler son ancrage, je vais vous en proposer deux et vous verrez celle qui vous correspond le mieux. Elles sont simples et s’adaptent bien à la situation du ressenti manuel avec le ballon. Tout en restant assis, vous allez imaginer que vous êtes un arbre et porter votre attention sur vos pieds. Vos pieds représentent la base de l’arbre, et vous allez visualiser les racines qui prolongent vos pieds et rentrent profondément dans le sol… Vous pouvez aussi vous “concentrer” sur votre respiration et ressentir ce flux ou ce souffle qui chemine à travers tout votre corps. Vous percevrez des zones fluides, d’autres ou la circulation bloque, etc… En fonction de vos sens préférentiels, vous pouvez également, en plus de ressentir physiquement ce courant de respiration, le visualiser.

5- Enfin, évoquez deux types de situations: une qui vous est agréable puis une qui est désagréable. De la même manière, notez les changements que cela induit dans votre perception des mouvements du ballon. Cet exercice va mettre en évidence l’aspect globale de l’humain en faisant le lien entre le corps et l’esprit.

 

Une fois que vous avez testé cet exercice avec le ballon et que vous avez quelques ressentis, amusez vous à essayer de faire la même chose sur votre compagnon à quatre pattes préféré ou sur un proche. Ne vous inquiétez pas si vous ne sentez rien, pour certains cela arrive tout de suite, pour d’autres c’est plus long. Et si vous avez des sensations plus fortes avec le ballon, c’est normal, sur un autre être les mouvements sont plus “fins, légers” (la plupart du temps)…

Vous pouvez alors poser vos mains sur nimporte quelle partie du corps.

  • Le plus simple en principe pour avoir un ressenti est de commencer par les membres. Sur un cheval debout, cela peut être sur ces deux genoux (carpes) s’il est debout. Sur un humain ou un chien, il vaut mieux qu’ils soient allongés et détendus sans bouger.
  • Sur un chien s’il est calme, passez les deux pouces derrière les oreilles et poser la paume de vos mains sur le haut de sa tête.
  • Ensuite, cela peut se faire sur toutes les zones: posez vos mains de chaque côté du dos proche de la colonne, du cou, de l’encolure, de chaque côté du bassin…

En pratiquant ces exercices, un peu comme une méditation, on développe notre toucher pour ressentir l’énergie des êtres vivants. Ces exercices permettent de s’ancrer dans l’instant présent et de développer l’écoute de soi et de l’autre, sans jugement et de percevoir des rythmes réguliers et moins réguliers. C”est le début d’une harmonisation des mouvements corporels, comme une onde ou une vague, c’est très agréable de s’y adonner pour celui qui pratique et celui qui reçoit.

Quels que soient vos ressentis, n’hésitez pas à les partager ci-dessous. Je vous dirais plus tard ce que l’on peut percevoir pour ne pas vous influencer avant que vous fassiez vos expériences 😉

85 Partages
Partagez81
Partagez4
Tweetez
+1