Pratique d’un auto-soin en ostéopathie

Prendre un moment pour soi !… Que faites vous pour ça ? Notre quotidien n’est pas un long fleuve tranquille. Nous nous laissons souvent emmener par les événements et le flux de la vie sans prendre le temps de se poser, de choisir si on suit, où si on décide de prendre un temps de recul. En fait, c’est simplement un temps pour décider de ce que l’on souhaite faire. Pour calmer ce flux, je vous propose un auto-soin en ostéopathie que vous pouvez pratiquer tout seul, tranquillement chez vous ! Cette technique est souvent pratiquée par les ostéopathes. C’est une approche qui permet une détente profonde. L’avantage c’est qu’avec quelques adaptations vous pouvez prendre soin de vous.

 

Mettre en place son auto-soin en ostéopathie

Cette technique ostéo particulière que je vous propose de pratiquer seul s’appelle: “compression du quatrième ventricule ou du bulbe”. Ce nom qui ne parle qu’aux initiés provient de son fondateur William Garland Sutherland (un ostéopathe américain) !

Rassurez vous, malgré ce nom “barbare” tout va bien se passer. Pour avoir des détails sur le chemin de cet homme, voici un article très complet.

Pour mettre en place ce soin sur vous, il suffit de trois ingrédients: une grande chaussette et deux balles de tennis. 

Mettez les deux balles dans la chaussette et faites un noeud au bout afin que les deux balles ne se promènent pas dans la chaussette.

Vous avez ainsi un objet en forme de cacahuette que vous allez utiliser pour poser à la base du crâne au niveau de l’occiput. Visualisez la protubérance occipitale externe et sa crête sur l’image ci-dessous. Elles forment une “bosse” que vous trouverez facilement en palpant la base de votre crâne. Juste en dessous, et de chaque côté, il y a deux dépressions. C’est dans cette zone que vous calerez confortablement votre “appui tête”.

 

Crâne (vue postérieure)

Crâne (vue postérieure)Dictionnaire Visuel – Copyright © 2005-2016 – Tous droits réservés.

maintenant, je vous propose de regarder la vidéo qui montre comment cela se passe en pratique 🙂

 

Quels sont les effets de cet auto-soin en ostéopathie ?

Selon Magoun, un autre ostéopathe américain qui a succédé à Sutherland, c’est la technique la plus complète et efficace qui soit…

Elle est particulièrement adapter pour ralentir les rythmes physiologiques corporels et calmer les personnes stressées, anxieuses et hyper-tendues. C’est donc une approche de choix pour baisser le niveau de stress et détendre les tensions musculaires. Pour information, car cela concerne beaucoup de personnes, il y a des insertions musculaires sur le crâne qui peuvent être en relation avec les maux de tête lors de contractures sur cette zone !

Plus généralement, par les liens anatomiques du crâne avec la colonne vertébrale, le bassin, la dure mère et les trajets artériels et veineux qui sont sur cette zone, cette pratique est une aide pour réguler le système nerveux autonome.

Le stress active le système sympathique (augmentation des rythmes du corps dont la fréquence cardiaque), et, parfois certaines personnes ne sortent pas totalement de cet état de stress. Dans ce cas, le corps continue sur ce rythme effréné, et ne se repose pas, plus ou insuffisamment…

Prendre ce temps avec cet auto-soin est un moyen pour inhiber le système sympathique et passer en mode parasympathique pour réparer et mettre le corps au repos. Il permet notamment une vasorelaxation artérielle qui apaise le tonus vasculaire afin d’adapter la distribution du sang au niveau d’activité réel. Cela baissera également le niveau de stress et donc le tonus psychique.

Vous l’avez compris… Si vous êtes en stress permanent, que ce soit pour des raisons physiques ou émotionnelles, le système nerveux ne fait pas la différence. Il met en route les mêmes mécanismes de survie. Pour récupérer et calmer, il faut “débrancher”. C’est ce que je vous propose avec cette technique… 

 

Et pour que cela fonctionne:  “soyez présent” à votre auto-soin !

Cela peut paraître bête, mais pour que votre système nerveux sympathique se mette en veille, posez votre attention et votre conscience sur ce qui se passe, quelles sont vos sensations et perceptions (physiques, émotionnelles, etc) pendant ce moment ? 

Si vous souhaitez développer votre présence dans les soins que ce soit pour vous ou les autres, vous pouvez vous entraîner en suivant le séminaire de Pierre tricot en cliquant ici.

Je vous en parle également dans la vidéo ci-dessus.

En attendant, je vous souhaite de belles et agréables pratiques et de trouver la meilleure façon de faire pour vous. Pour que cela vous aide dans votre vie, pratiquez le plus régulièrement possible, surtout au début afin d’identifier les bénéfices que cela vous procurent. Pour que chacun en profite, partagez vos expériences dans les commentaires :-)…

Laisser un commentaire

Phasellus eget facilisis dolor ipsum mattis pulvinar dapibus lectus ut elit. libero
%d blogueurs aiment cette page :