Pour passer d’une technique de massage basique à un toucher-massage interactif, il y a une étape à franchir. Heureusement ce n’est pas aussi compliqué que l’on pourrait le penser.
Dans le premier cas, le praticien utilise seulement une technique ou une recette, mais cela reste une approche qui manque de corps et d’âme.
Bien sûr lorsque l’on commence à pratiquer, c’est ce que l’on commence par faire…
Au départ lorsque l’on commence à masser son cheval, on veut prévenir les problèmes, offrir du confort à l’animal pour gérer ses petits et parfois plus gros soucis en complément d’autres traitements.
En fait, Le toucher, c’est aller plus loin que l’objectif bien être. C’est aussi prendre soin, établir un contact physique et émotionnel avec l’animal et profiter de ce sens merveilleux pour établir une connexion avec lui…
Je vous propose donc quelques clés dans cet article pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet et pratiquer un toucher-massage interactif avec le cheval.
Pourquoi les animaux sont ils aussi proches de nous ?
Pourquoi sont ils des êtres qui embellissent notre vie ?

Comment pratiquer un toucher-massage interactif avec le cheval ?

J’imagine que vous aimeriez que votre cheval vous livre tous ses secrets, ses tensions physiques lorsque vos mains se promènent sur lui.
Voilà un langage qui est bien complexe. Recueillir les informations et les décoder lors de vos séances de massage, c’est pas toujours aussi évident.
Pourtant en développant votre sens du toucher, vous vous apercevrez que vos mains sont aussi de véritables antennes…
Vous doutez ?
Oui, c’est normal !
Comment peut-on faire confiance à des ressentis souvent si subtils que l’on n’est pas sûr de les avoir perçus ?
J’ai une bonne nouvelle, pour vous aider à valider ces ressentis, vous avez une aide infaillible, un guide hyper fiable, et lui, il ne doute pas.
J’ai nommé, le cheval 🙂
Vous pouvez appliquer toutes les techniques les plus efficaces du monde sans avoir aucun résultat…
Et vous pouvez travailler votre présence dans l’instant présent…
Devinez laquelle je vous propose !
Ce n’est pas la technique qui est garante de l’efficacité de votre technique.
C’est tout simplement vous, le cheval, votre écoute du corps du cheval, votre observation des signes de tension et d’apaisement. Et tout ça c’est là, en direct avec l’animal.
La bonne nouvelle c’est que c’est très simple à mettre en place.
La mauvaise nouvelle c’est que cela demande de travailler sur soi. Et oui, c’est difficile de travailler sur l’autre si on n’arrive pas à le faire sur soi-même.