Dans la même série que l’article précédent sur le cheval, aujourd’hui, je réponds à la même question, mais cette fois-ci, à propos du chien: faut-il voir un ostéopathe pour chien

Le développement de l’ostéopathie sur le chien est beaucoup plus récent que son application sur le cheval. Lors de mes débuts dans ce métier, il y a plus de 15 ans maintenant, (aie, ça date !), je n’imaginais pas que je travaillerai sur d’autres espèces que le cheval.

Pourtant, nimporte quel mammifère est constitué d’un squelette, d’un système nerveux et de structures anatomiques donc, il n’y a aucune raison de réserver la pratique de l’ostéopathie à quelques privilégiés !! Quand j’ai commencé à faire de l’ostéopathie sur le chien et à en parler, je me souviens du regard incrédule que me lançait les propriétaires de chiens quand je leur disais que le suivi de leur chien en ostéopathie pourrait l’aider à rester en forme, à mieux vieillir, etc… L’ostéopathe est un mécanicien du corps qui s’occupe de la mobilité de toutes les structures. Quand les structures conservent leurs mouvements physiologiques, la circulations sanguine et nerveuse s’effectuent correctement. Il en est de même pour les différents organes, le maintien de leur intégrité passe par une bonne innervation et vascularisation, et donc de leur motilité (mobilité). Bon, je simplifie volontairement mais c’est le principe.

J’ai commencé par voir des chiens très boiteux avec des problèmes physiques relevant souvent de la chirurgie, des chiens âgés et usés pour leur offrir davantage de confort dans leur vie… Et puis, les chiens sportifs sont arrivés, ils sont de plus en plus nombreux: ring, agility, etc… On se rapproche vraiment du cheval de course ou de compétition. Il faut régler la mécanique du toutou pour optimiser ses performances ou trouver les dysfonctionnements qui occasionnent des points de pénalités bêtement perdus à cause d’un grain de sable qui entrave la mécanique lors d’un effort intense. Un programme défini, une équipe et un suivi orienté selon les besoins du chien…

Aujourd’hui, les “incrédules” sont beaucoup plus rares mais pour autant est-il simple pour le maître du chien de définir si son chien a besoin d’un ostéopathe ? Alors, si j’en crois mon expérience, cela n’est pas toujours évident pour tous. Les champs d’applications de l’ostéopathie sont vastes et, certains signaux émis par le chien ne sont pas encore connus de tous. C’est la raison qui me pousse aujourd’hui à écrire un article pour donner ou rappeler des informations qui peuvent être utiles aux chiens et aux maîtres quelle que soit l’activité du chien (sport, canapé, loisir…) 😉

La base est simple, une visite par an est un minimum si l’on veut avoir une action préventive qui sera profitable pour accompagner l’animal à tout âge dans le temps. Si l’on souhaite une activité sportive régulière, deux à trois visites sont nécessaires, voire davantage selon le niveau et la constitution du chien. En effet, tous les animaux n’ont pas la même résistance, la même solidité et les mêmes capacités. Il faut en tenir compte pour adapter l’activité en fonction de chacun. Enfin pour certains, le contrôle régulier permet d’être sûr de l’intégrité des structures physiques afin d’envisager une carrière sportive sur le long terme. D’ailleurs, quel athlète de haut niveau s’aventure sur une compétition sans être suivi régulièrement par un ostéopathe, un kinésithérapeute, un médecin ? Pourquoi n’en serait-il pas de même pour les animaux ?

Agility-T.Teubert

Concernant les signaux qui indiquent qu’un chien a besoin d’un ostéopathe, je vous propose une liste non exhaustive de phénomènes significatifs:

  • Le chien ne s’assoit pas correctement, il ne s’appuie pas de façon symétrique sur ses deux fesses. Comme les personnes qui sont “tordues sur leur chaise”, il s’agit de demander aux chiens de s’asseoir d’aplomb. S’il est incapable de le faire, c’est qu’il y a un déséquilibre corporel identifiable et souvent solutionnable par un ostéopathe.
  • S’il ne veut plus sauter pour monter dans une voiture ou sur un canapé.
  • Ne se dresse plus sur ses postérieurs, faiblesse de l’arrière-main.
  • Rechigne à aller se promener ou montre qu’il cherche à raccourcir son temps de promenade.
  • Ne se laisse pas toucher sur certaines zones. Attention, dans ce cas, si le chien a une mémoire d’une histoire désagréable ou s’il n’a jamais été éduqué à être touché partout, on peut nuancer ce propos. Néanmoins, il vaut mieux vérifier.
  • Le chien pigne dans certaines situations et ce comportement se répète à plusieurs occasions.
  • A la suite d’une chute ou d’un accident, il vaut mieux ne pas trop attendre pour le contrôler. En effet, des compensations peuvent s’installer et c’est dommage car un problème simple au départ peut se compliquer avec le temps. C’est ainsi que les articulations et les tissus vont subir des dégénérescences plus où moins irréversibles avec le temps…
  • Le chien a du mal à tourner la tête, à ouvrir sa gueule, il trottine sur trois pattes, il galope comme un “lapin” (les pattes arrières serrées), il marche de travers en permanence, il ne veut pas sauter, il fait des fautes sur les obstacles (les barres tombent par des faute de devant ou de derrière)…
  • Après une mise bas surtout si elle a été difficile. Il en est de même pour les chiots afin de leur permettre de grandir “dans le bon sens”. Cela se pratique sur les nouveaux nés depuis des années, alors pourquoi pas pour les autres espèces ?
  • Consulter un ostéopathe avant que le chien atteigne l’âge adulte et ait fini sa croissance. C’est tellement plus simple de “remettre sur les rails” un jeune chien plutôt qu’un vieux, il récupère bien plus vite !!
  • On peut également consulter un ostéopathe lors de divers dysfonctionnements notamment en complément d’un traitement vétérinaire: otites à répétition, troubles digestifs, troubles de la reproduction, boiterie, suite d’opérations, certains troubles du comportements (à définir).

Voilà pour l’essentiel, j’ai certainement oublié quelques détails, n’hésitez pas à me poser de questions selon les situations que vous rencontrez. En attendant, pour vous aider à définir et évaluer certaines gênes, et éventuellement à les traiter si elles sont récentes, vous pouvez consulter les articles suivants:

https://soins-et-toucher.com/comment-etirer-lencolure-du-cheval-et-le-cou-du-chien/

https://soins-et-toucher.com/faut-il-muscler-ou-assouplir-son-cheval-ou-son-chien/

https://soins-et-toucher.com/comment-reperer-les-boiteries-de-votre-cheval-ou-de-votre-chien/

https://soins-et-toucher.com/comment-faire-un-shiatsu-du-dos-a-votre-chien-ou-chat/

https://soins-et-toucher.com/que-faire-apres-une-seance-dosteopathie-animaliere/

Recherches utilisées pour trouver cette articleBARES MELINA QUELLE OSTEOPATHIE, comment faire ostéopathe sur chien
176 Partages
Partagez169
Partagez7
Tweetez
+1